Chercher

Bonjour,

Vous êtes sur le site de Guy Laurans

                                                                                                            L'étang de Montady (34)

Vous trouverez ici un ensemble de textes qui relèvent des sciences sociales (histoire, sociologie, géographie…) et qui portent sur le sport en Languedoc-Roussillon. Cependant ce cadre n’est pas limitatif : mon propos est en effet de réfléchir à la place du sport dans notre société, mais aussi d’utiliser le sport comme outil pour interroger les sciences sociales sur leur propre intelligibilité. Le sport régional sera donc traité comme un véritable objet d’étude, tout aussi intéressant par lui-même que n’importe quel autre problème social, et qui mérite qu’on s’y attache. Mais c’est aussi un objet bon à penser qui permet de mettre à l’épreuve les théories des sciences sociales, en le comparant à d’autres objets d’étude plus prestigieux ou plus classiques, tels que la culture.

Il y aura donc dans le Languedoc Sportif des articles qui traitent étroitement du sport languedocien, mais aussi d’autres qui mettent celui-ci en perspective, en le confrontant à des espaces plus vastes, en faisant varier les échelles d’appréhension. D’autres textes établiront des confrontations entre les activités sportives et d’autres pratiques sociales, parfois apparemment éloignées, mais qui, par le jeu des comparaisons, chercheront à éclairer certains aspects du fait sportif. Enfin, d’autres textes relevant des sciences sociales, et particulièrement de la sociologie, chercheront à mettre à l’épreuve la pertinence de ces théories (celles de Bourdieu, entre autres) à la lumière des investigations sportives.

 

Les textes proposés à la lecture sont de deux ordres : certains sont des reprises à l’identique d’articles déjà publiés à des dates diverses dans des revues ou des recueils de type universitaire. Ce genre de littérature n’est pas facilement accessible au public, et je souhaitais leur donner une nouvelle vie. Les autres textes relèvent de la catégorie  des works in progress, comme disent les Anglo-Saxons : ce sont des textes inachevés, ouverts, modifiables et amendables en permanence. Souplesse qu’interdit l’édition-papier, qui fige la pensée à un moment donné, et que permet fort heureusement internet. Dois-je avouer que je compte sur les réactions des lecteurs pour les faire avancer ?

 

De la même façon que ce site a été construit avec un logiciel libre, issu de la communauté des informaticiens, les textes que je propose à la lecture sont libres d'utilisation. Je ne crois pas trop à la propriété privée des idées, et la dette que j’ai contractée envers tous les auteurs qui m’ont façonné, ne peut se payer qu’en faisant circuler le plus librement possible les résultats de mes propres recherches. A chacun de s’en emparer s’il le souhaite et s’il y trouve quelque intérêt. Tout au plus il me serait agréable que soient respectées les règles habituelles de bonne conduite en la matière, qui consistent à citer ses sources et à donner ses références.

 

Bonne lecture !

Ce site est optimisé pour le navigateur Mozilla Firefox